Eric Dabas

J’ai 52 ans et je suis né à Saint Raphaël dans le Var sur la côte d’Azur. J’ai passé toute mon enfance au bord de la mer avec mes deux frères et ma sœur. Je suis le cadet de cette fratrie. La rencontre de mes parents est assez romantique puisqu’elle était Hôtesse de l’air et lui pilote à Air Algérie sur DC3 et DC4 et ils se sont connus lors d’une panne du DC3 en plein désert.

A mon grand étonnement j’ai appris que j’étais la troisième génération de pilotes dans ma famille. L’oncle de mon père né en 1900 était dans l’armée de l’Air (Armée de Terre) et est décédé lors d’un meeting en 1925, mon père également dans l’Armée de l’air en 1947 à fait l’Indochine (King Cobra, P47, Spitfire, Bearcat etc. …) Puis la croix rouge C97 et Transall et plus encore.

Avant mon accident de moto en novembre 1983 je préparais un Brevet d’Études Professionnelles de chauffeur routier. Je n’ai jamais été très porté par les études à mon grand regret. L’aviation était à l’époque pour moi inaccessible en tant que valide, alors en fauteuil j’ai rayé cette option de ma tête. Je me suis donc remis aux études, j’ai passé une équivalence de Bac littéraire, puis fait cinq ans de piano, du dessin, puis une première année DEUG d’Art Plastique.

L’aviation est arrivée dans ma vie en 2002 lors d’une manifestation aérienne à Cuers. Le président de l’Association Castel Mauboussin, Luc Adrien proposait à l’époque la réinsertion des personnes handicapées dans le milieu de l’Aérien avec la possibilité de passer son PPL(A).

A partir de cette date tout s’est enchaîné. J’ai passé mon PPL en 2003, effectué ma première saison de surveillance de feux de forêt à Cahors, sur 8 saisons. En 2004 je suis allée à Air Caraïbe pendant une semaine afin d’étudier la faisabilité d’une PMR dans une entreprise aérienne. En 2006 j’ai passé mon CPL. J’ai travaillé à Atlantic Air Lift à Nantes comme agent d’escales. En 2008 j’ai été engagé par une société de surveillance Pipeline et Gazoduc Air Marine, en tant que pilote Professionnel sur C177 RG. J’y ai effectué 300h de surveillance à basse altitude, 500 ft sol.

En 2010 mon brevet de planeur à Vinons sur Verdon et une DNC de remorquage planeur. En juin 2011 j’ai effectué un stage de survie en Mer de 3 jours (C100) avec les douanes à Martigues.

Depuis 2012 je travaille pour le Ministère de la défense comme IOS (Instructeur Opérateur Système) sur simulateur Dauphin/Panther et NH90 de la Marine Nationale. En 2013 j’ai passé mon FI sur C177RG. Mon dernier plaisir a été le RAID Latécoère 2018 sur PA28 équipé avec un équipage entièrement handicapé (2 pilotes).

Le projet Handiflight around the World est une idée magnifique. Liée a Handicap International (HI), elle revêt la solidarité envers les personnes les plus vulnérables, la possibilité d’ouvrir les yeux sur des préjugés liés aux handicap et propose un espoir aux personnes handicapées afin d’oser l’audace de réaliser leur rêve. De part mon expérience,  j’ai souvent ressenti une gêne ou une peur de mon handicap de la part des personnes valides lors du premier contact. Cette peur disparaît complétement après avoir discuté et fait quelque plaisanterie. Cette communication si nécessaire faite autour du monde, je l’espère permettra de jeter un pont entre deux réalités ; celle des personnes handicapées et celle des valides pour une meilleure compréhension et un vrai changement de regard. Donner une seconde chance de se réaliser dans la vie est la seule chose qui importe pour retrouver sa dignité et une paix intérieure bénéfique à tout le monde. Ce projet réunis tout cet espoir d’inclusion, c’est pourquoi je suis très honoré et heureux de participer modestement à cette aventure en partageant ma passion et mon expérience.

Heures de vol : 920